Guide Complet de la VNA au Maroc pour Investisseur Étranger

La VNA au Maroc : Conditions et Procédures pour les Investisseurs Étrangers

L’acquisition de terrains au Maroc est un rêve pour de nombreux investisseurs étrangers. Cependant, il est essentiel de comprendre les règles strictes qui encadrent cette procédure, surtout lorsque les terrains ne sont pas situés en zone urbaine. C’est là que la notion de Vocation Non Agricole (VNA) entre en jeu. La VNA est une attestation cruciale pour les ressortissants étrangers qui souhaitent acheter un terrain en dehors des zones urbaines.

Dans cet article, nous allons vous guider à travers le processus de demande de l’AVNA, en mettant l’accent sur les pièces nécessaires et les réglementations en vigueur. De plus, nous aborderons les conditions requises pour la construction sur un terrain agricole au Maroc. Comprendre ces étapes est essentiel pour mener à bien votre projet d’investissement. Restez avec nous pour découvrir les détails essentiels pour réaliser votre rêve d’acquérir un terrain au Maroc.

Bannière publicitaire Celestia Invest offrant une consultation personnalisée pour l'achat de propriété à Marrakech. Cliquez pour réserver un appel sur Calendly

AVNA (Attestation de Vocation Non Agricole) provisoire

Lorsque vous envisagez d’acquérir un terrain agricole ou à vocation agricole en dehors des zones urbaines au Maroc, obtenir une AVNA provisoire est la première étape cruciale. Cette attestation ouvre la voie à la possibilité de céder le terrain à un investisseur étranger pour un projet autre qu’agricole.

Conditions pour Obtenir l’AVNA Provisoire

Pour constituer votre dossier, vous devrez rassembler plusieurs pièces justificatives, notamment :

  • Une demande officielle adressée au Président de la Commission Régionale d’Urbanisme et d’Investissement (CRUI), spécifiant les actes et autorisations requises.
  • Votre engagement formel à respecter les délais convenus pour la réalisation du projet.
  • Une note d’information détaillant les aspects de votre projet.
  • Le paiement des frais requis à l’Agence Urbaine, variant entre 200 et 600 MAD.
  • Un plan cadastral du terrain, avec des frais de 60 à 115 MAD par tirage au Cadastre.
  • Un plan de situation du projet.
  • Une plaquette expliquant la nature de votre projet.
  • Un certificat de propriété récent (datant de moins de 3 mois), un contrat de location du terrain, un compromis de vente ou tout autre document justifiant votre lien avec le terrain.
  • Pour une liste exhaustive des pièces nécessaires, référez-vous à votre espace investisseur personnel.

Références Légales et Textes de Loi Pertinents

Il est crucial de se familiariser avec les références légales qui régissent la procédure d’obtention de l’AVNA provisoire, notamment le Dahir n°1-19-18 du 13 février 2019 portant réforme des centres régionaux d’investissement et création des commissions régionales unifiées d’investissement.

En suivant scrupuleusement ces étapes et en fournissant les documents requis, vous vous assurez d’obtenir l’AVNA provisoire, une étape essentielle pour concrétiser votre projet d’investissement au Maroc.

 

Bannière publicitaire Celestia Invest offrant une consultation personnalisée pour l'achat de propriété à Marrakech. Cliquez pour réserver un appel sur Calendly

Conditions pour Construire sur un Terrain Agricole

Maintenant que vous avez obtenu votre AVNA provisoire, il est crucial de comprendre les conditions qui entourent la construction sur un terrain agricole au Maroc. Cette étape est essentielle pour garantir la réussite de votre projet immobilier.

L’Importance de la Vocation Non Agricole

La loi marocaine stipule clairement qu’il est interdit aux ressortissants étrangers d’acquérir un terrain agricole. Cela s’applique également aux sociétés dont une partie ou la totalité du capital est détenu par des actionnaires étrangers. Ainsi, l’obtention d’une attestation de vocation non agricole (AVNA) devient impérative pour contourner cette restriction.

La Procédure d’Obtention de l’AVNA Définitive

L’AVNA provisoire n’est que la première étape. Pour pouvoir vendre ou louer le bien immobilier, il est impératif d’attendre l’AVNA définitive. Celle-ci ne sera délivrée que lorsque le projet immobilier aura atteint son terme et que sa vocation non agricole sera confirmée après une nouvelle enquête de la commission de constat.

De plus, le titre de propriété remis par l’Agence de conservation foncière contient une clause résolutoire et une interdiction d’aliéner. Cela signifie que, en cas de non-réalisation du projet d’investissement dans les délais impartis et en l’absence d’obtention de la confirmation définitive de VNA, le titre foncier pourrait être résolu par l’État marocain, qui récupérerait alors la propriété.

Références Légales et Textes de Loi Pertinents

Pour comprendre pleinement les conditions et réglementations liées à la construction sur un terrain agricole au Maroc, il est essentiel de se référer aux textes de loi pertinents tels que le Dahir portant loi n°1-73-645 du 11 rebia II 1395 (23 avril 1976) et ses amendements.

En respectant scrupuleusement ces conditions, vous vous assurez de mener à bien votre projet d’investissement immobilier sur un terrain agricole au Maroc.

Acheter sa maison au maroc

Nouvelles Directives pour les Investisseurs Étrangers

Maintenant que vous comprenez l’importance de l’AVNA pour l’acquisition de terrains en dehors des zones urbaines au Maroc, explorons les nouvelles directives qui facilitent cette procédure pour les investisseurs étrangers.

Facilitation de l’Investissement Étranger

Jusqu’à récemment, investir dans une zone agricole au Maroc était une démarche complexe pour les étrangers. Cependant, une nouvelle circulaire conjointe a été publiée par les ministères clés, ouvrant de nouvelles opportunités pour l’investissement immobilier étranger.

Conditions Claires et Directives Strictes

La circulaire édicte des directives claires et précises concernant l’octroi de l’AVNA. Elle exige le strict respect des conditions juridiques avant de délivrer cette attestation. De plus, l’obtention de l’AVNA est désormais liée à l’existence d’un projet d’investissement non agricole, renforçant ainsi la garantie de l’utilisation du terrain à des fins autres qu’agricoles.

Limites Géographiques et Consultations Obligatoires

La circulaire établit des limites strictes concernant les zones à hautes potentialités agricoles, où l’octroi de l’AVNA peut être restreint. De plus, la commission locale d’investissement doit donner son accord pour l’octroi de l’attestation aux demandeurs souhaitant acquérir des biens situés en dehors du périmètre urbain.

Références Légales et Textes de Loi Pertinents

Il est essentiel de se référer à la circulaire conjointe relative à l’AVNA pour une compréhension approfondie des nouvelles directives. Cela inclut également la loi 131.12 relative aux principes de délimitation des ressorts territoriaux des collectivités territoriales.

En comprenant ces nouvelles directives, les investisseurs étrangers peuvent naviguer plus aisément dans le processus d’acquisition de terrains en dehors des zones urbaines au Maroc. Cela ouvre de nouvelles opportunités passionnantes pour l’investissement immobilier dans le pays.

Conclusion Relative à l’AVNA:

En conclusion, la compréhension approfondie de la Vocation Non Agricole (VNA) est essentielle pour mener à bien votre projet d’investissement immobilier au Maroc. De l’obtention de l’AVNA provisoire à la construction sur un terrain agricole, chaque étape est cruciale pour garantir le succès de votre entreprise.

Les nouvelles directives introduites récemment offrent des opportunités passionnantes pour les investisseurs étrangers, facilitant ainsi l’acquisition de terrains en dehors des zones urbaines. Cependant, il est impératif de respecter les conditions et réglementations établies pour garantir le bon déroulement de votre projet.

Si vous avez des questions supplémentaires ou si vous cherchez des conseils personnalisés pour votre investissement immobilier au Maroc, n’hésitez pas à nous contacter. Nos conseillers expérimentés chez Celestia Invest sont là pour vous guider tout au long du processus.

N’attendez pas pour concrétiser votre rêve d’investissement immobilier au Maroc. Contactez-nous dès aujourd’hui et laissez-nous vous aider à réaliser vos projets immobiliers.

Prêt à réaliser votre rêve immobilier à Marrakech ? Remplissez le formulaire dès maintenant et laissez Celestia Invest vous guider vers votre propriété idéale au Maroc !

 

Bannière publicitaire Celestia Invest offrant une consultation personnalisée pour l'achat de propriété à Marrakech. Cliquez pour réserver un appel sur Calendly

Références :

  • Dahir n°1-19-18 du 13 février 2019 portant promulgation de la loi 47-18 portant réforme des centres régionaux d’investissement et création des commissions régionales unifiées d’investissement (B.O. 6754 du 21 février 2019).
  • Dahir portant loi n°1-73-645 du 11 rebia II 1395 (23 avril 1976) relatif à l’acquisition des propriétés agricoles ou à vocation agricole à l’extérieur des périmètres urbains.
  • Dahir portant loi n°1-76-537 du 26 safar 1397 (16 février 1977) modifiant le dahir portant loi n°1-73-645 du 11 rebia II 1395 (23 avril 1976) relatif à l’acquisition des propriétés agricoles ou à vocation agricole à l’extérieur des périmètres urbains.
  • Lettre royale du 9 janvier 2002 adressée au Premier Ministre relative à la gestion déconcentrée de l’investissement (BO n° 4970 17 janvier 2002).
  • Dahir n° 1-04-255 du 16 kaada 1425 (29 décembre 2004) portant promulgation de la loi de finances n° 26-04 pour l’année budgétaire 2005.
  • Dahir n°1-11-179 du 25 hija 1432 (22 novembre 2011) portant promulgation de la loi n° 32-09 relative à l’organisation de la profession de notaire.
  • Décret n° 2-13-424 du 13 rejeb 1434 (24 mai 2013) approuvant le règlement général de construction fixant la forme et les conditions de délivrance des autorisations et des pièces exigibles en application de la législation relative à l’urbanisme et aux lotissements, groupes d’habitations et morcellements ainsi que des textes pris pour leur application.
  • Circulaire du ministre de l’agriculture et de la pêche maritime n° 257 du 21 mars 2014, relative à l’urbanisation des terres agricoles.
  • Décret n°2-13-18 du 16 ramadan 1435 (14 juillet 2014) du relatif aux formalités de l’immatriculation foncière (article 27, 28 et 29).
  • Décret n°2-16-375 du 13 Chaoual 1437 (18 juillet 2016) fixant le tarif des droits de conservation foncière.
avatar de l'auteur
CelestiaInvest

Ajouter un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.